Compagnie THEATRALAIR

 

La compagnie est basée à Confignon-Genève. Elle a été créée en 2008.

Son rôle et son but sont de monter chaque année un spectacle d’été, qui sera donné en plein air (exceptionnellement dans une salle). Les représentations ont lieu de juin à septembre, dans les cantons de Genève et de Vaud ainsi qu’en France voisine et en Provence.

Les comédiens et les metteurs en scène doivent avoir une certaine expérience et être d’un bon niveau.

Il s’agit toujours d’un spectacle tout public, d’une durée d’une heure environ. Répertoire allant du classique au contemporain.

L’équipe de base est composée de cinq personnes (comédiens, metteurs en scène, techniciens) constituant son comité.

La directrice de la compagnie (dès ses débuts) est Madame Lucienne Babel.

L’infrastructure est simple et légère puisque la troupe est itinérante. Des tubulaires et tissus noirs permettent de créer l’espace de jeu et les coulisses, système adaptable à tous les lieux. La troupe possède des projecteurs, mais elle joue assez fréquemment à la lumière du jour. Quant aux deux techniciens ils opèrent au moyen d’un ordinateur pour la commande des lumières et du son.

La troupe est affiliée depuis 2009 à la FSSTA (Fédération Suisse des Sociétés Théâtrales d’Amateurs).

Dès l’automne le comité organise la saison suivante : choix de la pièce, du metteur en scène et des comédiens, des dates à arrêter, des organisateurs à contacter, etc.

Comme la troupe est non professionnelle, personne n’est rétribué. Les recettes – qui permettent de financer décors, location de costumes, accessoires, droits d’auteur, cotisation FSSTA, assurance RC, frais divers, etc. – sont constituées par le cachet demandé aux organisateurs ; mais souvent la troupe joue « au chapeau ». Il va de soi que toutes les propositions qui pourraient être faites par des organismes désirant l’engager peuvent être étudiées.

Elle se produit dans des petites et moyennes localités, places de village, jardins privés. Et toujours en plein air, dans la mesure du possible.

L’aventure a commencé avec un spectacle joué par des comédiens issus de deux troupes genevoises (TULIPE NOIRE et LES SALONS) :

2005 Cocu, battu et content de Alejandro Casona.

L’expérience s’est poursuivie selon ce même principe les deux saisons suivantes :

2006 La mort joyeuse de Nicolas Evreinoff

2007 Le diable en été de Michel Faure.

Grâce à cette dernière réalisation, mise en scène par Lucienne Babel, la troupe obtient le 2e prix aux « Rencontres du théâtre en plein air de Ballenberg (BE) – une promenade ».

 

Dès ce jour elle joue sous le nom de THEATRALAIR.

2008 Spectacle Tchékhov réunissant trois pièces : La demande en mariage, Les méfaits du tabac, l’ours.

2009 Disparation à Pontaillac de J.-V. Vernes

2010 Feu la mère de Madame de G. Feydeau

2011 Badin et les Boulingrin (réunissant les deux pièces : Monsieur Badin et Les Boulingrin) de G. Courteline

2012 On ne saurait penser à tout de A. de Musset (+ un petit prologue inédit). Deux musiciens agrémentaient le spectacle

2013 La troupe s’accorde une saison de relâche

Pour la saison 2014, alors que la troupe avait commencé à répéter une pièce, la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) informe la compagnie qu’une troupe a prolongé l’exclusivité de la pièce en question et interdit donc à THEATRALAIR de la jouer. Ainsi une deuxième saison de relâche est décidée par la force des choses.

Pour l’été 2015, THEATRALAIR va créer une comédie écrite tout exprès pour la troupe par un membre de celle-ci : Le manteau (auteur : Philippe Léchaire). Deux ou trois musiciens interviendront au cours du spectacle.

 

CONDITIONS

Le cachet demandé couvre les frais de décors, costumes, droits d’auteur, déplacements, assurance RC, frais divers, etc. Il est de CHF 300.- (minimum) ou de 200.- (minimum).

 

Nous demandons :

Si la configuration des lieux l’exige : un podium (environ 6 m. sur 4 mètres, au moins)

Des sièges installés pour le public

 

Une prise électrique 230V min. 10A  afin de brancher l’ordinateur de régie, les projecteurs, la sonorisation

 

Un local (avec eau courante) permettant aux comédiens de se changer, de se maquiller, etc.

Un W.-C. à proximité

Quelques bouteilles d’eau

 

Nous apportons :

Nos décors (tubulaires et toiles noires), meubles de scène, accessoires, matériel technique (projecteurs et sonorisation)